J'ai envie d'être heureux, mais ça va faire un trou dans mon CV

Le travail c’est important. Il faut “gagner sa vie”. On a rien sans rien.

Et toi, qu’est-ce que tu fais dans la vie ?

“Le monde du travail”. Oui, parce que le travail a son propre monde... Étrange !

Ça vous arrive que des réflexions du type “ Ah quoi bon ? Quel est le sens de ma vie? ” vous traversent l’esprit ?

Et paf. Votre patron dépose un énorme dossier sur votre bureau, à rendre pour hier. Plus le temps de penser.

 

Arrêtez de penser à vous un peu. Vous, l’exécutant. Celui qui dévoue 75% du temps de sa vie à “FAIRE”, à être “sous l’eau” pour rêver un jour “AVOIR”.

 

“Et toi, tu veux FAIRE quoi quand tu seras grand ?”
“Dessine la maison que tu aimerais AVOIR plus tard !”.

Ces questions passionnantes qui nous accompagnent, nous portent, depuis notre tendre enfance, pour créer un semblant de rêve, en omettant une partie pourtant non négligeable : ÊTRE.

 

Il y a pas si longtemps que ça, je “gagnais bien ma vie”.

Je travaillais en intérim, j’allais bientôt avoir un CDI dans ma boite, j’avais 24 ans, le boulot ne courait pas les rue, bref, quelle chance, comme disait mon chef, d’avoir cette belle opportunité : Gagner de l’argent (avoir) en travaillant (faire).

Dans cette illusion de réussite, il manquait cependant une chose : ÊTRE.

Je suis qui ?

La bonne employée, appliquée dans son travail, qui respecte les deadlines, qui partage sa bonne humeur, qui a travaillé dur pour obtenir un diplôme, et qui se voit offrir la “sécurité de l’emploi”.

Je ne crois pas que cela soit vraiment être. Je ne crois pas que travailler pour ce patron dont je ne connais même pas le prénom, d’y penser matin et soir, d’aller au boulot stressée par cette journée chargée qui m’attend, je ne crois pas que tout ça contribue à ÊTRE.

 

J’ai alors décidé d’être.

 

Et pour cela, j’ai refusé la proposition d’emploi. Je suis partie un an en voyage. J’ai osé faire un trou sur mon CV.

 

Le CV, c’est quoi ?

C’est le résumé du FAIRE. C’est facile, plus tu le remplis de FAIRE, plus tu reçois du AVOIR. C’est une feuille papier, ou un PDF, que tu imprimes ou envoie à une autre personne qui jugera de transformer ce FAIRE en AVOIR, ou pas.

- Du point de vue de FAIRE et AVOIR, le travail c’est important. Il faut gagner sa vie. On a rien sans rien. AVOIR est un but. Parfois même, on souhaite avoir pour laisser quelque chose quand on ne sera plus là.

- Du point de vue de l'ÊTRE, le travail n’est que le travail, un moyen. Nous avons déjà tout à l’intérieur. La vie est un moyen de l’exprimer d’ailleurs. Exprimer le bonheur, le bonheur de vivre, le bonheur d’être soi, le bonheur d’être. Etre un-e enfant, être un-e adulte, être mère, être père, être amoureu-x-se, être ami-e.

 

Ça vous est déjà arrivé de dire “bonjour” à cette partie de vous ? L'ÊTRE ?

L’accueillir dans votre vie. L’être en vous, est unique, parfait, grand, vibrant. Il est toujours là. Vous n’avez pas besoin de le gagner. Il sera toujours là, même avec un trou dans votre CV. Il sera toujours là, même si vous rendez un dossier en retard. Il sera la même si votre CV n’a pas été retenu. Il sera là quand vous déciderez de lui donner la première place au podium, et il sera beau.

Simplement prenez conscience que vous n’êtes pas votre CV.

Vous êtes.

Vous êtes beaucoup plus qu’une page A4 en face des yeux d’un inconnu. Vous êtes une histoire incroyable qui résonnera un jour dans les oreilles d’un enfant qui vous écoutera attentivement et vous regardera avec ses grands yeux écarquillés, impatient d’entendre chaque détails, chaque rebondissement !

0 commentaires

La confiance en Soi et notre zone de confort sont reliés

J’ai envie d’aller mieux, on m’a parlé du magnétisme.

 

J’ai envie d’aller mieux, on m’a parlé du magnétisme.

 

De nombreuses personnes se tournent aujourd’hui vers des médecines dites parallèles ou non conventionnelles. Que ce soit par curiosité, par recommandation de médecins ou d’amis, par désespoir, et avant tout par besoin de changement, d’aller traiter, au delà des symptômes, son être profond.

 

Oui, vous voulez aller mieux ! Et déjà une question se pose :

“Que choisir ?” Certaines personnes vous parlent de miracles, de douleurs disparues, et d’autres de charlatans, d’arnaques. Bref, comment vous retrouver là dedans ? Très bonne question dont je ne pourrais vous donner LA réponse, mais une direction peut-être :

 

  • Est-ce que j’aime parler, faire un travail par l’esprit ?
  • Est-ce que j’aime plutôt me relaxer et me laisser aller ?
  • Suis-je plus sensible aux mots, à la musique, aux images, au toucher, aux odeurs, aux énergies subtiles, aux plantes, aux minéraux ?

 

Lire la suite 0 commentaires